RDC – Agro-industrie – Terra SPRL

Entreprise privée

Province du Haut- Katanga à environ 94 km nord-est de Lubumbashi, près de Minga

Localisation à vérifier


Avertissement

L’idée d’atteindre la souveraineté alimentaire grâce à l’agro-industrie est un leurre et une arnaque suffisamment exposés dans les deux dossiers

Lire aussi La République démocratique du Congo (RDC) doit renoncer aux parcs agro-industriels, une étude réalisée par Oakland Institute qui dénonce l’arnaque des PAI.

L’entreprise agro-industrielle décrite ci-après, malgré des annonces brillantes, ne résout en rien bien au contraire, les questions ...

  • Du droit à l’alimentation de qualité nutritive saine : exempte de tous produits chimiques, valorisant les produits locaux et les semences locales – non OGM, non hybrides et non biofortifiées
  • De l’élevage respectueux des animaux
  • De la préservation de l’environnement par une culture préservant le sol, l'eau, la diversité biologique avec des techniques type agroforesterie, de gestion des haies, des forêts, des résidus organiques, des rivières, etc.
  • De l’impact de la longue chaîne de valeurs sur le changement climatique
  • De l’accès aux terres et le droit au travail équitable pour les petits agriculteurs
  • Globalement, de la santé des consommateurs et des producteurs (en RDC, plus de 70% de la population tout de même !)
  • De la fuite des capitaux (les investissements et intrants viennent de l’étranger, les bénéfices sont transférés en dehors du pays, la production soumise à la spéculation exportée au plus offrant, etc.)

Le ferme en bref

Votre fermier pour votre nourriture - Nous sommes fiers d'être une entreprise agroalimentaire de premier plan basé à Lubumbashi, en RDC. Terra SPRL cultive du maïs blanc en utilisant des pratiques durables afin d'assurer la sécurité alimentaire dans la région et dans toute l'Afrique. 

A propos - En tant que gardiens de la terre, il est très important pour nous de protéger l’environnement et nous travaillons sans relâche à la mise en œuvre de meilleurs systèmes d’exploitation et les technologies à haut rendement. Être à la pointe de ces systèmes nous donnera la capacité de s’adapter aux défis continentaux et mondiaux émergents tels que le changement climatique et le prix de l’énergie.

  • Superficie : 10.000 hectares sur 2 fermes Lubanda et Katofio, soit 5.000 ha chacune. (Ndlr Seul, le site de Lubanda semble en activité)
  • Lieu : Province du Haut- Katanga à environ 94 km nord-est de Lubumbashi près de Minga
  • Statut : entreprise privée 
  • Lancement : 2007
  • Culture : monoculture du maïs blanc de repas. Le maïs blanc est le principal aliment de base dans la province du Katanga et la production stable de ce grain est d’une importance capitale pour cette région.
  • Elevage : –
  • Produits : maïs blanc – 2014 : 5.000 hectares = 40.000 tonnes soit un rendement de 8 tonnes de maïs alimentaire par hectare
  • Emploi :
  • Approche écologique, forestière / permaculture / agriculture familiale / Elevage Les informations sont insuffisantes et sans lien à des termes de références permettant de savoir en quoi l’approche est « durable, respectueuse, etc. » Voir « A propos – notre promesse : Nous nous engageons également à protéger l’environnement par l’utilisation de méthodes agricoles durables et à améliorer continuellement et à accroître la productivité. » Surtout qu’il est possible de lire plus loin : « … Ces installations de stockage comprennent les bâtiments pour le stockage des engrais, des produits chimiques, des récoltes et de l’équipement. » (Ndlr : Cherchez l’erreur !)
  • Partenariats 

Informations

Aujourd’hui Terra sprl est la plus grande plantation de maïs dans la province du Katanga. (Ndlr : Aujourd’hui, c’était quelle année ?) Cela a conduit à la création de la société African Milling Company Congo (AMCC), qui est la première minoterie industrielle à farine de maïs du Katanga.

Rahim Dhrolia – Directeur général de Terra SPRL – Africa Milling Company Congo – TechnoConstruct SPRL. De nationalité canadienne (Ndlr d’origine Indienne ?), Rahim Drholia a grandi entre Kinshasa et Toronto. Fondateur de Terra SPRL et d’African Milling Company Congo. Vision du groupe : reproduire le modèle Terra et AMCC dans tout le Congo et d’autres parties de l’Afrique. 

Chetan Chug – Directeur Terra SPRL et Chairman desk de Vinmart GroupFondateur de la SOMIKA, société mère d’African Milling Company Congo. 

Vinmart group - Multinationale chinoise - Terra SPRL appartient à sa société mère SOMIKA (Société Minière du Katanga), elle-même Associates de Vinmart group…. 

Financement FIC obtenu par Terra et AMCC - 25 juillet 2014 : prêt de 18 millions d’USD. 

IFC – International Finance Corporation, membre du Groupe de la Banque Mondiale, est la plus grande institution internationale de développement au service du secteur privé. 

«Terra et Africa Milling Company Congo utiliseront le financement d’IFC pour agrandir l’exploitation de maïs de 1500 hectares à 5000 hectares d’ici 2017. Le moulin récemment en activité produira 100 000 tonnes de farine de maïs par an lorsqu’il fonctionnera à pleine capacité.

La farine de maïs est un aliment de base au Katanga dont la demande totale est estimée à un million de tonnes par an au moins. La quasi-totalité des grains de maïs et de la farine de maïs de la province du Katanga est aujourd’hui importée. 

Le premier investissement dans l’agro-alimentaire d’IFC en RDC soutient la production locale de maïs. Terra pourra fournir du maïs au niveau local à des prix abordables, ce qui réduira les importations et renforcera la sécurité alimentaire au sud de la RDC. 

Tous les articles consacrés aux Parcs Agro-Industriels 

Comments 2

    1. Post
      Author

      Je suis totalement en accord avec vous d’autant que vous disposez d’énormes possibilités. En Europe, il est tout aussi scandaleux d’importer des aliments souvent « poison » du fait de leur origine (OGM, hybride, biofortification, utilisation de la chimie – pesticide, fongicide, herbicide, conservateur, etc.) alors que la situation des agriculteurs est dramatique à l’échelle de notre contexte. Je vous invite à lire un article récent sur notre situation totalement suicidaire : Arnaque, crime et agriculture : comment la Politique agricole commune ruine l’environnement et les petits exploitants – https://www.lalibre.be/debats/opinions/arnaques-crimes-et-agriculture-comment-la-politique-agricole-commune-ruine-l-environnement-et-les-petits-exploitants-5dd438d49978e272f906d378 – Dites moi si les paysans d’Amérique du Sud, d’autres pays africains, d’Asie sont des personnes heureuses bénéficiant des fruits d’un travail équitable ? Et le dossier L’agro-business, poison de l’Humanité ? https://www.thierryregards.eu/2017/07/agrobusiness-poison-humanite-argent-speculation/ Si c’est ce modèle que vous soutenez, je suis triste pour vos enfants… A Bukavu, l’IITA est un des leviers de cette arnaque malheureusement suivi parce qu’il apporte de l’argent. Mais sur la durée ce qu’il propose ne tient pas. Il fait partie du système capitaliste casino où l’alimentation est un objet de spéculation alors que cela devrait être interdit : se nourrir avec des aliments de qualité nutritive certaine est un droit et ne devrait jamais être soumis à la spéculation financière. Ce que propose toutes les entreprises type Terra, N’sele DAIPN, PAI… L’autre problème est que l’Etat congolais avec les banques et organismes internationaux ne financent rien de manière structurelle pour un autre modèle de société respectueux des personnes et de leur environnement. « Il suffirait » par exemple non pas de « réhabiliter » des routes agricoles déjà réhabilitées grâce à ces institutions mafieuses, mais de les entretenir pour voir la situation complètement se transformer…

      Il existe une autre manière de produire en quantité ET en qualité, cela commence à se répandre chez nous : l’agro écologie, agriculture familiale, l’agro foresterie, etc. En RDC, plusieurs organisations congolaises tentent de développer une agriculture qui répond à votre préoccupation d’autonomie alimentaire, mais en plus respecte les personnes qui y travaillent, leur environnement et donc leur santé, et les consommateurs. http://www.conapacrdc.org/ – L’agriculture familiale peut nourrir la RDC si elle est soutenue – https://www.facebook.com/francois.sosfaim?fref=search&__tn__=%2Cd%2CP-R&eid=ARAp2LF-GcDGOWAVqGwVzav2xWApy9NdZwBIBGt-niJFi4SBF8GHyLz1jSOyT7F2rcg2PgR_1OYtemwc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *