Banro Corp Ltd – Kamituga mining

Kamituga

 

Situé entre 180 et 210 kilomètres au sud de Bukavu, province du Sud-Kivu, la « Banro's Property » Kamituga mining SA a une superficie de 649 km².

Le site de Kamituga est en cours d'exploration.

Photo Ville de Kamituga Fb

Situation géographique

3 Permis d’Exploitation : PE 36 – 37 – 39

Image
Image
Image

Congomines - cliquez sur la carte pour afficher les PE - PR - Situation des permis non mise à jour

Image

Google maps - Kamituga ne semble pas être correctement situé si vous faites une recherche par le nom

Infos générales

Un peu d’information sur la Ville minière de Kamituga – Congo autrement

Un superbe reportage sur les terribles conditions des femmes dans la région Women in mining.

DénominationKAMITUGA MINING
Date création01-01-2016
Date fermeture01-01-2050
SiègeKAMITUGA MINING SARL C/° Cabinet Me Djunga -
7e étage, Immeuble UBC, Avenue des Aviateurs, Kinshasa, Gombe - Ministère des Mines Répertoire des opérateurs miniers en 2015 .pdf
ProvinceSud-Kivu
VilleBukavu
CatégorieTitulaires des droits miniers
ObservationIndustriel
StatutEn recherche
PartenariatPrivé-privé
FilièreAurifère
Raison socialePersonne physique
Forme juridiqueSociété anonyme (SA)
Note : Note Statut légal : Kamituga Mining S.A. ou SARL (Banro 020418 Avenant1 Convention du 13 02 1997.pdf Article 8) ?
Régime fiscalDroit commun
Numéro identification fiscalA0700193T
Permis d’exploitation PE3 PE : 36 – 37 – 39
Note : Les permis seraient enregistrés au nom de Banro Congo Mining SARL. Congomines
Superficie des PE649 km²
En cours d’explorationSur le projet Kamituga, Banro a découvert de larges zones d’oxydes de faible teneur qui ont été au centre de l’exploration ici.

En 2019, la société prévoit d’explorer davantage les ressources souterraines à haute teneur. Banro/Kamituga
Début de production
Début opération commerciale
Espérance de vie de la mine
Production
Mine souteraine
Procédé d’extraction
Affinage de l’or
Energie Groupes électrogènes containerisés KVA

Sources : Banro -  congomines - E-Mines / RDC - 07/2019 : les données ne sont pas à jour et certaines.

Vivons bien, vivons caché... Difficile de trouver des informations complètes et certaines.

Vous avez dit, Transparency ? Vraiment ?

Un peu d'histoire

Kamituga a une histoire économique, sociale, environnementale tragique.

Parmi les nombreuses publications sur les agissements peu reluisants de Banro au Sud-Kivu, le documentaire vidéo de 2005, « L’or noyé de Kamituga » réalisé par Yvon Lammens et Collette Braeckman en dit long sur la situation politique du pays dont profite ce fiscotrafiquant…

Extraits - L'or noyé de Kamituga Mourir de faim sur une mine d'or .pdf de Yvon Lammens Colette Braeckman

Juillet 1998, Kabila dénonça les dirigeants de BANRO pour irrégularités dans la liquidation de SOMINKI et retira les concessions minières à BANRO.

BANRO attaqua l'Etat Congolais en justice auprès de la Cour Fédéral de Washington invoquant un vice de procédure, réclamant un milliard de dollars !

En mars 2003 un accord à l’amiable est conclu entre la société Banro et les Autorités de Kinshasa. Craignant d’être condamné par le tribunal fédéral de Washington, et sous cette pression, Kinshasa a cédé la pleine propriété des deux gisements vierges d’or ; l’Etat Congolais est obligé de récupérer les exploitations d’étain avec ces installations obsolètes et ces mines dédaignées.

L’Etat congolais a tout perdu. Comment en est-on arrivé à pouvoir laisser BANRO s'approprier des mines d'or pour la somme de trois millions cinq cents mille dollars ? (125.000.000 FB) et à ne pas devoir intervenir pour les 6.000 ouvriers de la mine de Kalima !

Comment le groupe BANRO a délibérément laissé le pillage de Kamituga s'organiser pour ne plus s'en occuper. Car Kamituga n'est plus rentable.

Sachant très bien à qui profite l'or de Kamituga, il peut à présent programmer l'exploitation des trois autres mines d'or.

Pourquoi à Kamituga il n'y a plus de justice malgré un procureur en place et tout son système ? Cette région est fertile et plus personne ne cultive, parce que les femmes ont peur d'être violées, peur d'être enlevées, peur d'être déportées.

Ainsi, toute cette population devient dépendante de l'aide humanitaire, le PAM.

L’histoire de Kamituga illustre aussi, par le petit bout de la lorgnette, la loi d’airain d’une économie mondialisée : comment une société minière américano-canadienne (Note En 2018 Banro est devenu Banro Corporation Ltd basée aux Îles Cayman et propriété sino américaine) a pu, après une modeste mise de fonds, (quatre millions de dollars), mettre la main sur les sites les plus rentables légués par la Sominki et abandonner à un Etat congolais défaillant le soin de régler le passif social, c'est-à-dire les arriérés de salaires de 6000 travailleurs livrés à eux-mêmes…