RDC – Les Parcs Agro-IndustrieIs

Les parcs agro-business ? Une arnaque !


Image

Fer de lance du Programme National d’Investissement agricole initié par Mr Matata Ponyo, Premier ministre de la RDC sous l’égide du Président Kabila.

Suite d’articles consacrés à l’une des plus grandes arnaques de l’Histoire, l’accaparement de la nourriture organisée par la mafia des transnationales and Cie, des institutions financières, des organisations onusiennes avec l’appui de politiques collabos de l’argent pour l’argent …

L’arrêt des activités en 2018 du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo était pressenti dès sa création parce que reposant sur une arnaque menée par différentes mafias institutionnelles nationales et internationales du capitalisme casino enraciné dans la corruption des personnes et des valeurs. Cette situation illustre à quel point l’option « Industrialisation de l’agriculture » est un leurre pour résoudre la question du droit à l’alimentation. Lire la suite …

Image

Sous l’apparence d’une présentation dynamique et à force de slogans convenus et fallacieux, le projet ABP  repris dans le cadre du PNIA – Programme National d’Investissement Agricole , est une nouvelle opportunité pour les autorités de brader les ressources de la RDC aux « investisseurs » étrangers au détriment de la population qui verra son avenir terriblement compromis par la destruction de son environnement. Lire la suite…


Au lieu de soutenir les 90% des exploitations agricoles, le gouvernement de Matata Ponyo sous la houlette du Président Kabila, fait le choix de la mondialisation, idéologie des mafias de la finance et des transnationales, comme soutenir 10 % des exploitations représentant un faible pourcentage d’emploi, une très faible source de recettes pour l’Etat, la destruction des sols et de l’environnement, la réduction de la diversité, la dépendance industrielle, etc.  Cherchez l’erreur…  Lire la suite…


La manipulation de la pensée et les mensonges d’Etat. Liste de vérités assénées comme indiscutables, absolues évidences... Lire la suite…

Image

Dans le documentaire « Les récoltes de la honte » à découvrir dans le dossier, les industries agroalimentaires mettent en avant leur engagement éthique quant au respect des personnes et de l’environnement, ils leur assurent un travail et une rémunération décente, etc. Quand est-il de la qualité des produits ?  Lire la suite…

Image

Faire du développement des filières agricoles et agro-industrielles l’un des principaux piliers de la croissance économique. 

Lire la suite…

Les zones d'ombre du PNIA


Les zones d’ombre relèvent une série de questions sur ce qui se cache derrière le projet d’envergure à l’impact suicidaire qu’est le PNIA basé sur le développement de l’agrobusiness…

Votre ignorance est leur pouvoir ! Comme pour quantité d’autres domaines de la politique RD Congolaise, le PNIA – Programme national d’investissement agricole mis en œuvre via le développement des parcs agro-industriels – PAIs, est l’exemple de ce que j’appelle l’obscurantisme éclairé du monde des affaires contrôlé par les transnationales en collusion avec les banques et les coopérations économiques, certains médias asservis ou peu critiques.

Obscurantisme parce qu’il est difficile d’accéder à de l’information complète, détaillée avec une présentation claire et accessible à tous, éclairé parce que le fait de focaliser l’information sur certaines réalisations ou opérations de marketing détourne l’attention des questions qui fâchent.  Une pratique commune à toute arnaque, ni plus ou moins.

Arnaque, escroquerie, des mots qui s'apparente à tromperie, dont les dirigeants de ce pays sont passé maître.

Suite de la fiche de présentation du Parc agro-industriel de Bukanga LonzoTout y est tellement formidable ! 

C’est énorme ce qui est investi et réalisé à Bukanga Lonzo, un travail technique & organisationnel encore rare en RDC.  Mais, tant d’énergie humaine pour un projet vicieux, celui de l’économie casino au service d’intérêts particuliers des transnationales, des banques et de quelques congolais…  

Il est important de lire entre les lignes du discours affiché sur les sites d’Africom Commodities et du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo. Lire la suite…

Les complices de l’arnaque des PAI

Pourquoi dénoncer la participation de Banque Mondiale au racket de l’alimentation ?  Parce que selon elle, la seule option est d’accorder ce qui est de facto, l’accaparement de l’alimentation aux groupes agro industriels qui seraient les seuls capables par leur base financière et leur « haute technicité » à résoudre la question de faim dans le Monde.  Rien que cela !  Ce qui est totalement faux : quantité d’articles le démontre.  Lire la suite…

L’ambiguïté du discours et des financements de la FAO : d’un côté, ses « principaux objectifs, ses objectifs stratégiques » avec l’Année internationale de l’agriculture familiale 2014, l’Année internationale des sols 2015 qu’elle a initiées, la lutte contre le gaspillage, etc.  Et de l’autre, ses engagements pour l’agriculture industrielle et « mondialisée» en particulier celle des PAIs en RDC …  La FAO est par exemple, un des partners de emrc, agence de promotion de l’agro business très active dont le dernier forum s’est déroulé en mars 2015 à Kinshasa !  Lire la suite…

La création des parcs agro industriels est LA solution au problème de souveraineté alimentaire envisagée par le Président Joseph Kabila et son Premier ministre, Matata Ponyo.

Le problème avec l’agro-industrie est qu’elle oblige tout agriculteur sous contrat à acheter exclusivement des semences OGM ou hybrides, des intrants chimiques non renouvelables, du matériel et des technologies étrangères, etc. et qu’elle expulse les agriculteurs vers les villes.

Cette dépendance est organisée par des transnationales aujourd’hui plus puissantes que les Etats, dont le but est la rentabilité financière, entendez, le versement de dividendes distribués hors RDC, au profit des « investisseurs »…  En voici quelques facettes.  Lire la suite…

Les « comme si » de la coopération belge ...

La coopération belge travaille « comme si » les engagements du gouvernement allaient être tenus par le Président Kabila, par son successeur et, par les différents ministres, « comme si » les différents niveaux de pouvoirs de l’Etat congolais avaient la volonté, la capacité, les moyens d’assurer la gestion des investissements publics réalisés grâce à la solidarité des citoyens belges.  Lire la suite…


En plus, ils.elles s'en foutent...

Le Président et ses Ministres, le Parlement, les Hauts fonctionnaires, les Gouverneurs, etc. en bref, les "ils.elles"...

Le ministère et ses structures ne semblent pas maîtriser la gestion des programmes du gouvernement, car financés sur « ressources extérieures » sous la supervision de la Primature.  

www.agriculture.gouv.cd/ Les sites web de la République sont soit lamentables pour la plupart, soit ne sont plus accessibles. Tous sont incomplets en termes d’informations générales ou de base. Souvent, quelques articles périmés d'actualité à "l'honneur" du ministre, sont produits comme dans un blog.  Lire la suite…

Le budget consacré à l’agriculture pour 2016 tourne est de 661,6 millions de dollars US sur un budget du pouvoir central 2016 de près de 8 milliards $ !  Que voulez-vous faire avec un budget Agriculture 2016 de 661,6 millions USD ?  

Aussi, comme pour le reste des investissements du pays, le gouvernement compte sur les dons et financements étrangers.  

Le gouvernement met toute son énergie sur les parcs agro-industriels et sur la recherche agronomique type conventionnelle, entendez agriculture chimique, favorisant les conglomérats internationaux de l’alimentation poison.  Lire la suite…