Des violences au-delà des frontières

RDC - Rwanda - Burundi : Chronologie brève et incomplète d'un désastre humain reprenant des dates de massacres de masse, alors que souvent dans le silence, le massacre consécutif à la misère est tout aussi impressionnant dans ce riche pays qu’est le « pauvre riche Congo »…

Dans cette partie du monde, plusieurs millions de Congolais, Rwandais et Burundais sont morts de mort violente suite aux massacres de masse, consécutives aux guerres, aux violences de droits communs ou domestiques, aux famines et à la pauvreté. Des femmes en majorité sont victimes de brutalités comme le viol utilisé en arme de guerre, l’esclavage  sexuel, l’esclavage  économique, la vie infra-humaine dans les camps de réfugiés, de déplacés ou dans les villages isolés du monde par défaut d’infrastructures et dans les immenses bidonvilles qui entourent les ghettos des riches, ou bien encore du fait de situations de non droit au quotidien, de non liberté d’expression, de la pauvreté généralisée dans un pays pourtant si riche. Quelle que soit l’ampleur et sa nature, la violence est inacceptable.

Les résolutions de l'ONU ayant trait à la MONUC / MONUSCO ont été ajoutées afin d'illustrer l'ambivalence d'un système qui repose sur l'hypocrisie et le manque de courage des exécutifs politiques et militaires par rapport à la mise en oeuvre des moyens considérables dont dispose la mission. Même si en RDC, rien n'est aisé, cette mission est bien loin de l'idée d'équivalence concrète entre les valeurs affichées et les actes réels de protection des populations, aux côtés de la FARDC et de la PNC (Police Nationale Congolaise)...


Pour accéder à la chronologie, cliquez sur :

Chronologie des massacres de masse en Région des Grands Lacs

CTRL+F pour effectuer une recherche dans le document


Depuis des générations, la Région des Grands Lacs est en perpétuelle tension de violences physiques, morales, économiques, politiques, culturelles, environnementales...

Notes : comme souvent, les chiffres, des estimations, varient d’une source à l’autre ; ils ne reposent sur aucun comptage digne de ce nom : de toutes les façons, ils représentent l’horreur… Les informations ont été reprises à partir de multiples sources du Web dont Wikipédia, en rappelant pour ce site qu’il n’est lui-même pas complet et pas toujours fiable. Il se peut que des erreurs se soient glissées lors de la réalisation de ce document.